«

»

Mai 29

La liberté financière avec l’immobilier ?

La liberté financière est recherchée par beaucoup, atteignable par divers moyens mais surtout après de nombreux d’efforts.

Cependant, il est important de bien s’y prendre au travers de bonnes stratégies, à la mise en place d’objectifs et une motivation à tout épreuve.

Tout d’abord, qu’est ce que la liberté financière ?        

La définition de la liberté financière peut se caractériser de différentes manières suivant les personnes. Pour ma part, elle se définit de la manière suivante :

C’est ne plus vendre son temps contre de l’argent, mais le faire travailler pour qu’il procure chaque mois une rente passive.  

En effet, à l’heure actuel, nous travaillons pour la plupart pour un patron en vendant son temps. Au bout d’un mois nous recevons un mois de salaire. Le problème est qu’il faut toujours être présent pour continuer à toucher son salaire.

En étant libre financièrement, nul besoin de travailler pour toucher un salaire, car c’est nos actifs qui nous paies chaque mois. Autrement dit, on perçoit une rente chaque mois pour « le travail » de nos actifs. Un terme entendu par beaucoup est rentier. Mais attention aux abus de langages, rentier ne veut pas dire millionnaire et rouler en voiture de luxe. On peut très bien être rentier avec 1 500€ par mois, tout dépend de votre niveau de vie.

Mon pilier pour l’obtenir : L’immobilier 

Comme pour beaucoup j’ai choisis l’immobilier pour atteindre cette liberté. Cette liberté peut paraître inatteignable de premier abord (je pensais comme cela avant), mais maintenant je sais que cela est possible. Le chemin ne sera pas simple, semé d’embûches, ce qui rendra cette liberté d’autant plus belle.

Le parcours déjà réalisé depuis 3 ans me la montré, et je pense que le pire est derrière moi. En effet, le plus dur est le premier passage à l’action, le premier achat !

C’est normal, c’est la peur de l’inconnue, la peur de se tromper, c’est un réflexe humain. Puis une fois le premier achat réalisé, on se rend compte que cela n’est pas si compliqué et qu’il est possible de racheter un suivant, et encore un suivant …

Cependant, il faut tout de même se former un minimum avant d’acheter afin d’effectuer un bon achat. De bonnes bases sont recommandées mais impossible de tout savoir. C’est pourquoi les premières années sont un apprentissage. Plus vous allez visiter-acheter-mettre en location mais aussi lire des livres sur le sujet, et plus vous serez bon.

Ce qui entraîne de meilleures affaire dénichées => meilleur cashflow => plus grosse part de l’objectif atteint 🙂

Pourquoi avoir choisi l’immobilier ?

L’immobilier présente plusieurs avantages quant à l’obtention de la liberté financière :

  • En ayant recours aux prêts immobiliers, c’est à dire en utilisant l’effet de levier, il est tout à fait possible d’investir avec 0€ d’apport.
  • En investissant dans des biens rentables (autofinancés) , notre patrimoine se forme au travers du remboursement du capital du crédit, et ceux sans aucun effort d’épargne.
  • Investir dans des stratégies différentes et à haut rendement ( location saisonnière, colocation, division de lot ) , il est possible de dégager du gros cashflow et d’en vivre avec seulement deux ou trois biens. Dans mon cas, j’ai opté pour la location meublée à l’année, et à terme espère vivre de mes cashflows mis bout à bout . Mais rien n’empêche que par la suite, j’investisse dans d’autres types de location.
Comment l’atteindre ? 

Etape n°1 :  Avant d’obtenir quoique ce soit, il faut déterminer ce que l’on souhaite à l’aide d’objectifs datés .

En effet, fixer un objectif  et le daté est primordial pour obtenir la liberté financière. Il faut déterminer combien coûte la liberté, c’est à dire, à partir de quelle rente pourrons nous arrêter de travailler.

  • Déterminer le montant de vos dépenses mensuels. Ce sera le minimum de rente à viser.
  • Prendre cette rente minimum et la multiplier par deux . Cela servira à prévoir les imprévus mais aussi continuer à investir sur différents supports.

Par exemple : Je souhaite une rente passive de 2 500€ par mois d’ici 5 ans.

Etape n°2 : L’engagement

Une fois l’objectif fixé et daté, il faut s’engager . Cet engagement sera pris vis à vis de la liberté financière. C’est un objectif une fois acquis, est gage de grands changements dans la vie.

Il est très important, c’est pourquoi s’engager fait prendre une dimension toute particulière au parcours qu’il y a à réaliser pour l’obtention de cette liberté.

Ce parcours sera comme je le disais précédemment, difficile, semé de doutes, mais grâce à cet engagement pris, celui-ci étant plus fort que l’abandon, prendra le dessus et servira à relever le défi.

Etape n°3 :  Fixer des paliers à cet objectif

L’objectif fixé étant parfois « loin » du point de départ, il est important de se fixer des paliers afin de limiter les pertes de motivation.

Pour l’objectif d’une rente de  2 500€ mensuel d’ici 5 ans, fixé un palier de 500€ mensuel supplémentaire par an.

Les paliers franchis au fur et à mesure feront grandir la motivation et accélérera l’aboutissement de cet objectif.

Etape n°4 :  Établir un tableau de bord

Il permettra de suivre votre évolution et de garder le cap sur votre objectif. 

Il est toujours motivant de savoir que les objectifs sont réalisés et qu’au fur et à mesure on touche au but.

Etape n°5 : Commencer à investir et générer ses premiers revenus passifs en utilisant l’effet de levier. 

Si l’on n’utilise pas l’effet de levier, il sera impossible d’atteindre la liberté financière. En effet, il faut utiliser l’argent des autres (ici du banquier) pour acheter des appartements qui généreront des rentes grâce au cashflow positif chaque mois.

Mais si vous ne prenez pas cet argent, il faudrait un capital de départ de 600 000€ placé à 5% pour obtenir une rente de 2500€ mensuel. Autrement dit impossible pour la plupart d’entre nous.

Etape n°6 : Placer votre cashflow

Pour le moment l’objectif n’étant pas encore atteint, le cashflow obtenu de l’investissement ne nous sert pas pour vivre. C’est pourquoi il est important de le placer .

  • Afin de se constituer une épargne de réserve ( liée aux imprévus ).
  • Pour investir sur un support d’investissement passif ( bourse, crowdfunding, apport immobilier, assurance vie…).

Etape n°7 :  Démultiplier les achats immobiliers

Une fois l’achat réussi, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?

Continuer à acheter des biens, et à faire tourner plus vite votre machine . C’est un cercle vertueux ! 

Ces nouveaux achats permettront de générer de nouveaux revenus passifs supplémentaires, qui eux même vont en générer, un patrimoine remboursé chaque mois et au fur et à mesure, une fois tous ces cashflows cumulés, l’objectif sera atteint.

Une fois la liberté financière atteinte ?

Le plus dur est passé et libre à vous de faire ce que vous souhaitez .

Je pense qu’une réelle satisfaction sera ressenti le jour où la liberté financière sera atteinte. Une pensée pour tous ces investissements et le travail réalisé.

L’important sera de bien sûr continuer à gérer ces business afin de garder cette rente, mais aussi de pouvoir profiter d’une nouvelle qualité de vie, pour profiter de sa famille, de ses amis et de la vie en général.

Et vous, dites moi quel est votre objectif de rente et par quel moyen le réaliser ?

 

Vous avez aimé cet article ? Téléchargez gratuitement Votre guide de 40 pages :    « 10 Astuces pour commencer à investir dans l'Immobilier »


 

Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...

(2 commentaires)

  1. Olivier de epargnersanssepriver.com

    Bonjour,
    C’est important de visualiser le but à atteindre et de se fixer des objectifs.Par contre ne pas s’affoler si tout ne se passe pas comme prévu, si comme dans ton exemple tu n’arrive pas à gagner 500€ de plus par an ce n’est pas grave, cela ne veux pas dire que ton plan est mauvais.
    L’immobilier est l’un des piliers de l’indépendance financière et toi tu es bien parti pour l’obtenir!
    A bientôt

    No votes yet.
    Please wait...
    1. Thomas

      Salut Olivier,
      Effectivement la mise en place d’objectif est primordial, je ne répéterais pas l’adage qui dit  » aucun vent n’est bon pour la personne qui ne sait pas où aller « . Si les objectifs ne sont pas atteint, comme tu le mentionnes, il est important de ne pas remettre tout en cause mais analyser et adapter pourquoi le plan ne marche pas . A la suite de cela mettre en place de nouvelles actions et observer si ça marche !
      Au plaisir de te revoir sur le blog, je vais d’ailleurs consulter le tiens 🙂
      A bientôt

      No votes yet.
      Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *