«

»

Sep 18

Mon passage chez un courtier

En tant qu’investisseur, il faut toujours avoir l’idée d’optimiser au maximum chaque investissement. Notamment afin d’augmenter le rendement et le cashflow 😉 .

C’est pourquoi, fin d’année 2016 à la suite de mes six achats, je décide de contacter ma banque pour rallonger mes crédits. Et je ne manquerais pas de parler du financement de mon septième, où je vais prochainement signer un compromis. L’histoire dans un prochain article 😉

Je souhaite dans un premier temps renégocier mes prêts, mais vu le nombre de prêts rapprochés et peu amortis, cette option est donc non négociable. Il ne me reste donc que la solution du rallongement de crédit pour augmenter mon cashflow mensuel.

Contact avec ma banque habituel

Je contact donc ma banque, qui jusque là m’a toujours suivie dans mes investissements. J’accorde une importance particulière à entretenir une bonne relation avec, et une certaine « redevance » car elle m’a fait confiance dans mes investissements.

C’est donc tout naturellement que je me tourne vers elle pour le nouveau financement. Ainsi je contact mon banquier habituel pour prendre RdV mais j’apprends malheureusement qu’il a dû quitter rapidement le poste.

Du coup, un nouveau conseiller m’a été affecté… Je prends donc RdV avec ce dernier je me rappel encore un jeudi à 15H. Je prends 2H de congés ( eh oui il faut parfois faire des sacrifices 🙂 ).

En me présentant à la banque, son bureau est fermé, et la secrétaire à l’accueil m’annonce que j’ai 6H de retard …

Euh .. C’est pas possible ?!

Au final j’apprends que la personne gérant les RdV s’est trompée dans le planning . Pas grave, je me dis qu’il va me prendre car il à personne dans son bureau finalement. Eh bien non ! J’ai du repartir sans mes réponses à mes deux questions ( rallongement et financement ) sur une erreur de leur part !

Cela commence mal avec ce nouveau conseiller …

Moi qui accordait une importance à entretenir une bonne relation, je constate que cela ne va que dans un sens malheureusement.

Avec du recul, finalement ce n’est pas grave je prendrais un autre RdV plus tard, l’erreur est humaine. De plus, mon compromis n’est pas encore signé et le rallongement des crédits n’a pas d’urgence.

J’ai bien pris un autre Rendez-vous … Mais avec un courtier 

J’ai essayé de contacter mon conseiller par mail ou par téléphone pour prendre un RdV, et pour parler des rallongements de crédits, faute d’avoir eu une entrevue de vive voix.

Mais le sort s’acharne, aucunes nouvelles de sa part et pas de RdV … J’estime que c’est de trop !

Et comme on dit le hasard fait bien les choses. Ma compagne sur conseil d’une amie a pris un RdV avec un courtier pour le financement de son appartement.

Je l’ai aidé en grande parti dans le montage du projet de son investissement (visite, estimation travaux, business plan etc …) .

Je décide donc de l’accompagner et de parler de mon nouveau projet et de rachat de crédit. En effet, les taux n’ont jamais été aussi bas, et vu la situation tendue avec ma banque actuelle, je pourrais envisager de la quitter si une bonne offre m’est proposée 🙂 .

A la suite de son RdV , financement bouclé, je décide de parler du mien. Il est très emballé car beaucoup d’atouts de mon côté, et souhaite me trouver une banque adaptée à mon projet.

Nous trouvons rapidement une date pour parler sérieusement et calmement de cela. Je ramène donc toutes les informations nécessaires à la création du dossier de financement et aussi pour le rachat de mes 5 crédits immobiliers. Ce dossier faisait plusieurs dizaines de centimètres d’épaisseur, il faut leur mâcher le travail.

Très optimiste quant à la gestion des investissements et de mon épargne, il n’a aucun doute sur la faisabilité du projet.

En effet, pour la banque qui me financera, elle gagnera sur les intérêts d’emprunt de mon futur projet, sur les intérêts d’emprunt des 5 rachats de crédits, des assurances PNO, et de la domiciliation de mes comptes bancaires chez eux. Je suis à ces dires, un bon client pour une banque, j’aurais donc des retours rapidement.

La réponse du courtier

Au bout de deux semaines, je reçois une bonne nouvelle du courtier :

  • Le financement du mon nouveau projet est validé au taux de 1,45% + 0,05% d’assurance emprunteur.
  • Le rachat de mes 5 crédits immobilier au taux également de 1,45% + 0,05% d’assurance emprunteur me permettant de gagner près de 80€ sur mes mensualités 🙂 .

Autant dire que je suis ravi de ce RdV, un financement et une augmentation de mon cashflow mensuel de 80€.

J’attends donc maintenant de ces nouvelles pour la signature de tous ces documents en agence bancaire.

Le retour de ma banque

Entre mon Rdv annulé à la banque et mon Rdv chez le courtier, j’ai pris la peine d’écrire au directeur de la banque car n’arrivant pas à joindre mon conseiller, et au vu des événements, je souhaite mettre cela au clair.

Le directeur à répondu aux questions que j’avais laissé à mon banquier concernant l’allongement des crédits. Ce fut une réponse négative de sa part … Autant dire plus grand chose à tirer de notre partenariat ..

Je décide donc de tenter quelque chose avec ma banque :

Je les menacent de partir avec tous mes comptes (CC, CEL, PEL …) et assurances, en expliquant clairement la situation avec mon courtier.

Le but étant de leurs faire prendre conscience que c’est pas une menace à prendre à la légère, mais bien réelle. Avec tous mes comptes depuis petit, et tous mes investissements avec les accessoires (assurances, options etc …), je pense qu’ils auraient tout intérêt à me retenir.

Une histoire de négociation

Je reçois rapidement une réponse du directeur m’expliquant qu’il ne souhaite pas me voir partir et me propose une baisse de 0,3% du taux sur tous mes crédits. 

Comme quoi, tous est possible ! Une renégociation était impossible il y a encore quelques semaines, je constate que le fait de simuler un départ les poussent à élargir « leur restrictions ».

Tant mieux ! Mais si on parle chiffre, cette baisse de 0,3% ne me fait gagner que 56€/mois.

Ayant des accords de principe concernant le financement de mon nouveau projet et sur la renégociation de mes prêts, je pense être en position de force pour demander plus.

Je rejette donc cette offre car inférieur au gain de 80€/mois. Je m’attends tout naturellement à nouvelle offre du directeur. C’est comme lors d’une négociation d’un bien immobilier, le premier prix proposé n’ai que très rarement le prix final.

Mon courtier commence à se faire attendre car cela fait une à deux semaines que je n’ai plus de nouvelles. Pour le moment, n’ayant encore rien signé chez ma nouvelle banque, je suis sans financement et sans changement de taux de mes crédits actuels.

Suite au rejet de sa première offre, le directeur me propose donc une baisse de 0,4%. Sans surprise, une nouvelle offre arrive sur la table 🙂

Je me pose la question pour savoir si je tente encore une baisse. Car cette baisse me fait gagner toujours moins que 80€ mensuel ( 71€ ). Néanmoins, il n’y a que 9€ d’écart, mais surtout, je n’ai plus de réponse du courtier … Je décide donc de temporiser en lui annonçant que je souhaite réfléchir à son offre.

Retournement de situation

Si l’on récapitule la situation ( pas toujours facile à suivre :p ), j’ai deux options qui s’offrent à moi :

  1. Un accord de principe pour un financement et une renégociation de mes 5 crédits , tout ceci dans une nouvelle banque, pour un gain mensuel de 80€. La seule chose sera de changer de banque, et d’effectuer ou de suivre les démarches liées au transfert de compte.
  2. Pas (encore) d’accord de financement sur mon nouveau projet, mais un gain mensuel de 71€ sur l’ensemble de mes crédits immobilier. Hormis le financement, cela serait une bonne affaire, car je n’aurais pas besoin de changer de banque, et donc continuer mon partenariat avec eux.

Néanmoins, je garde toujours le cap de changer de banque via mon courtier. Il est peut-être temps de changer vu le contexte et malgré le bon vouloir de ma banque actuelle.

 

Un rendez-vous est pris avec ma future nouvelle banque !!

Cela se concrétise, un rendez-vous est pris avec ma nouvelle banque pour signer tous mes nouveaux contrats.

Content que cela se concrétise enfin car la date butoir lié au compromis de vente arrive. En effet, sur le compromis est indiqué une date quant à une présentation d’une offre de prêt. Si cela ne se réalise pas plusieurs possibilités :

  • Vous expliquez au vendeur que vous avez besoin de temps et vous demandez un délais supplémentaire. Généralement il accepte.
  • Le vendeur vous demande des comptes concernant vos recherches et ne cesse de vous mettre la pression. Faites le dos rond et montrez votre bonne foi. Il se calmera tout seul car il souhaite vendre ne l’oubliez pas.
  • Le vendeur ne souhaite plus vendre car vous ne respectez pas votre part du contrat. Dans ce cas il peut entamer une procédure et il vous faudra prouver que vous avez effectuer des recherches de financement ( Avis de RdV, refus de prêt etc … ). Cela n’arrive que très rarement, car si le vendeur fait cela, il lui faudra reprendre le processus de vente depuis le début. Autant dire, une perte de temps faramineuse.

Et me concernant, à part mon courtier je n’ai aucune solution de secours quant à un autre financement possible. Ne connaissant pas le vendeur, mieux vaut prendre ces précautions.

Le RdV est donc prit un jeudi après-midi à 16H. Le matin je prépare tous mes documents pour être sûr de rien oublier et donc de pouvoir signer.

C’est là qu’un coup de théâtre arrive ….

Mon courtier me contact 2H avant le RdV, pour me prévenir que ma future nouvelle banque ( Crédit Agricole ) l’a annulé, et ceux sans aucune raison. Même mon courtier est surpris et ne comprend pas.

Autant dire que cela remet beaucoup de choses en question sur le financement de mon nouveau projet. La date butoir arrivant bientôt à terme, et vu mon endettement actuel, cela demande parfois plusieurs semaines de traitement pour statuer sur l’obtention du crédit ou non.

J’espère donc que cette annulation est dû à un cas de force majeur du conseiller et non d’un refus de leur part.

J’attends donc un retour du courtier sur une nouvelle date de RdV et sur un motif d’annulation.

Et depuis ce jour , PLUS AUCUNES NOUVELLES DU COURTIER !

C’est là que je me dis que j’ai bien fais de temporiser sur l’offre du directeur de ma banque actuelle. Du coup, face au faux bonds du Crédit Agricole puis du courtier, j’ai accepté l’offre pour une baisse de 0,4%.

J’aurais pu me retrouver avec rien si j’avais refusé cette offre dès le début en misant tout sur le courtier.

Heureusement j’ai réussi à renégocier mes crédits pour gagner 71€/mois supplémentaires, donc bonne opération :).

Concernant le financement de mon nouveau projet , cela sera raconté dans mon article sur l’achat de mon septième bien. Vous doutez bien que j’ai dû prendre RdV un peu  » en catastrophe  » vers différents organismes bancaire, et même un courtier … Avec le même résultat au final.

Mais rassurez vous j’ai obtenu le financement 😉 .

Je vous raconterais la suite prochainement, mais pour conclure, j’ai eu de mauvaises expériences avec les deux courtiers que j’ai fréquenté. C’est pourquoi maintenant je vais les éviter.

Certaines personnes ont de bons rapports avec les courtiers et obtiennent des financements ou des rachats de crédits. Mais pour moi cela s’est très mal déroulé, je prends donc cela en compte et me concentre à présent sur un organisme bancaire avec qui je peux vraiment parler et échanger.

C’est comme cela que j’ai pu renégocier mes taux. En effet, en simulant un départ on peut obtenir ce que l’on souhaite si l’on ai bon client. C’est un jeu à double tranchant mais pour ma part je n’avais rien à perdre, j’étais même en position de force jusqu’au faux plan du Crédit Agricole. Mais je ne regrette rien, j’ai gagné 71€/mois en plus, j’estime que le jeu en vaut la chandelle !

Vous pouvez donc voir que sur ma page « Bilan Immobilier », je passe d’un cashflow mensuel de 511€ à … 582€.

Et vous, avez vous connu des déboires avec un courtier ? Ou au contraire, vous a t’il aidé dans vos projets ?             Faites le moi savoir dans les commentaires !

 

Vous avez aimé cet article ? Téléchargez gratuitement Votre guide de 40 pages :

No votes yet.
Please wait...

(2 commentaires)

  1. Olivier de epargnersanssepriver.com

    Salut Thomas!
    Vraiment pas de chance pour ton courtier! Heureusement tu avais assuré tes arrières avec ta banque! Je ne pense pas que tu devrait arrêter de chercher un courtier, il y a quand même de bons professionnels dans ce domaine. Je suis passé par un courtier pour l’achat de ma résidence principale et il m’a trouvé un financement alors que ma banque ne voulait pas en entendre parler. Depuis je le garde!
    A bientot

    No votes yet.
    Please wait...
    1. Thomas

      Salut Olivier,

      Oui j’ai eu de la chance car j’ai imaginer le pire c’est à dire que mon courtier me lâche et c’est ce qui c’est passé .

      Les choses se sont bien goupiller par la suite et j’ai pu trouver une nouvelle banque et une directrice d’agence qui a totalement foi en mes projets. Cela sera développer dans l’article sur mon septième bien 🙂

      Du coup, tant que ma banque initiale et ma nouvelle banque me garde (d’ailleurs les deux veulent que je vienne les voir pour mon prochain projet :p ) je resterais avec eux. Si il commence à être retissant, je commencerais à me ré-orienter vers un courtier, mais pas avant.

      A bientôt

      Thomas

      No votes yet.
      Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *